QUEL BOUCAN, MES ENFANTS

Les japonais utilisent des alphabets syllabiques, très différents des alphabets occidentaux. Par exemple, pour prononcer le prénom "Patrick", un japonais dira quelque chose comme "Patorik'ku", car il faudra reconstruire grâce aux syllabes les sonorités du nom (ici, les syllabes sont décomposées comme suit : pa - to - ri - (k) - ku). De ce fait, les bruits, ou onomatopées, sont très éloignées des notres, pour des raisons de perception, de culture, et de langue, bien sûr. Voici deux petites pages avec des bruits, et des cris d'animaux.