PRESENTATION

Samba de Amigo est un jeu vidéo de Sega, sorti en arcade en 1999. Comme beaucoup d'autres jeux en vogue en ce moment, il s'agit d'un jeu musical utilisant des accessoires particuliers. Konami est en maître dans ce domaine avec Dance Dance Revolution (tapis de danse), Guitar Freaks (guitare), ou Pop n' Music (panneau de boutons). Samba de Amigo, quant à lui, se joue avec des maracas. Elles sont en plastique, sans pour autant faire trop « jouet », et contiennent de vraies billes, Elles font, donc, le bruit de vraies maracas. De chacune part un fil avec un émetteur à ultra-sons, puis le fil continue de descendre jusqu'au sol où il se connecte à un panneau posé sur le sol, et qui contient deux capteurs. Un tapis en vinyle se « scratche » sur le panneau des récepteurs, et deux pieds sont dessinés sur ce tapis. Le joueurs doit prendre garde à bien garder ses deux pieds sur les dessins, car les positions de maracas sont assez précises, et un petit décalage peut rendre le jeu complètement injouable.


LE BUT DU JEU

Il existe six emplacements dans l'espace : trois sur la gauche (haut, milieu et bas) et la même chose sur la droite. Au début de chaque partie, le jeu demande combien mesure le joueur (approximativement). Ce réglage permet aux grands de na pas trop avoir à se baisser, et les petits à ne pas avoir à se mettre sur la pointe des pieds. Les tailles disponibles vont de 1,10m à 1,90m (NB : sur arcade, la taille s'arrête à 1,70m). Il s'agit ensuite pendant la partie de donner des coups de maracas à un endroit déterminé sur l'écran. Six cercles blancs sur l'écran indiquent les six endroits différents où les coups de maracas peuvent être donnés. Ces cercles sont répartis comme sur la photo ci dessous.

Des boules colorées partent du centre de l'écran et vont vers les cercles blancs. Le coup de maracas doit être donné lorsque la boule arrive sur le cercle, et contrairement à Dance Dance Revolution ou d'autres, il n'y a pas de « nuance » dans la réussite du coup : soit il est bon, soit il est raté (pas de « perfect » ou de « good »). La seule variante possible est de donner, lorsqu'un seul coup de maracas est a priori nécessaire, un coup avec les deux maracas (cela rapporte 200 points au lieu de 100). Les boules ne partent pas au hasard, elles suivent le rythme de la chanson et reproduisent des chorégraphies. Pour gagner, il faut obtenir au moins la note C, et essayer de faire le meilleur pourcentage de réussite. Dans la version 2000 du jeu (sortie seulement au japon), un nouveau mode de jeu est apparu : le Hustle. il s'agit tantôt de donner des coups de maracas normalement, tantôt d'agiter les maracas d'un endroit à l'autre, ça permet de prolonger le challenge !