ET SI TOUT ETAIT FAUX ???

Il est évident que dans ce genre de récit, il y a une part de vérité et une part déformée, avec les temps, au gré des conteurs et chroniqueurs historiques. Il est également évident qu'avec quelques "mais" et "si", on refait le monde... Mais prendre toute l'histoire de Musashi au pied de la lettre serait une erreur. Il faut percevoir le mythe et l'homme, l'admiration dont il a fait l'objet et l'être humain avec ses pulsions d'homme.

Musashi prône l'astinence totale des femmes, et aucun récit ne le décrit marié ou amoureux, il est donc problable qu'il s'en soit réellement privé, mais plusieurs rumeurs l'accusent de relations sexuelles uniques, au long de sa vie, voire plus souvent de viols. Il semble qu'il ait eu une certaine gène vis-à-vis des femmes. Dans La Pierre et le Sabre, Musashi s'essaie à enlacer Otsu, mais sans douceur, sauvagement... Je ne peux pas dresser de portrait "comportemental" de Musashi avec les femmes, mais il est certain que pour lui, la notion de "désir" devait difficile à exprimer, d'où sa volonté de s'en écarter.

Beaucoup de détails diffèrent pour ses combats. Que ce soit pour Ichijoji ou des duels "privés", il est impossible d'affirmer avec exactitude combien de combats Musashi a gagnés ou perdus. Pour ma part, je pense qu'un piètre guerrier n'aurait pas pu obtenir une telle notoriété sans en mériter une bonne part, surtout qu'il a vécu assez longtemps pour devenir maître d'armes et donc beaucoup de samouraïs ont pu recevoir son enseignement et appuyer la vérité des dires sur sa force et sa technique. Par ailleurs, la lecture du Traité des Cinq Roues est assez exceptionnelle pour les notions que le livre développe. Je pense donc qu'il est illégitime et qu'il relève de la calomnie de dire que Musashi n'est pas le grand combattant -sinon le plus grand- dont il est question dans tous les récits.

Une émission de télévision a cependant amené une théorie intéressante (Musashi était très à la mode en 2002, avec beaucoup de soirées thématiques à son sujet) : ce ne serait pas Musashi qui aurait battu Sasaki Kojiro à Ganryu. Musashi aurait, la nuit précédant le duel, abusé de la soeur de l'homme qui par la suite l'accompagna en bateau jusqu'à l'île du combat. Ce même homme assoma Musashi avec une rame du bateau, et arriva jusqu'à l'île où Sasaki Kojiro l'attaqua. Il répliqua de la rame (Musashi est censé l'avoir frappé avec une rame lors du duel) et le frappa à la tête. Ce serait donc un homme ordinaire qui aurait battu les deux maîtres du sabre.

Cette dernière hypothèse n'est selon moi pas crédible, mais à la lecture de ce passage dans le roman de Yoshikawa Eiji, j'ai été très surpris par le fait que ce soit envisageable, car les témoins du combat étaient assez éloignés... et rien ne pouvait réellement contrecarrer cette théorie assez audacieuse et impertinente. Alors il ne faut pas l'écarter catégoriquement et la garder en tête, quelque part, car elle fait partie du mystère Miyamoto Musashi. Ce samouraï est très controversé, les récits divergent souvent dans des directions diamétralement opposées, et il est très difficile de faire la part des choses entre l'historique et la légende.

En tout cas, que ce soit en bien ou en mal, Miyamoto Musashi ne semble pas laisser indifférent...