THUNDERSTORM FX

ThunderStorm FX est l'un des plus anciens (LE plus ancien ?) jeux utilisant des Laser Discs et du dessin animé comme support visuel. Il précède les autres classiques du genre d'une petite année en sortant en 1984 (la même année que la première diffusion de Supercoptère / Airwolf, et un an après le film Blue Thunder... comme c'est bizaaaaarre ^^). Son nom change en traversant le Pacifique, ce qui est monnaie courante, et est donc rebaptisé Cobra Command en occident. Data East sort un autre jeu, traditionnel, sous le même nom en 1988. Il s'agit d'un shoot'em up en 2D scrolling horizontal.

De quoi est-il question ici ? Malgré son statut de prédécesseur, ThunderStorm FX est assez audacieux. Il combine un shoot'em up avec un viseur que le joueur peut déplacer à sa guise (ce qui donne une sensation de liberté d'action) pour ensuite pouvoir utiliser deux armes : la mitrailleuse, pour les cibles volantes et légères (avions, hélicos), et les missiles, pour les cibles au sol blindées (tanks). La contrainte du dessin animé porte sur le moment où il faut frapper les cibles. Des petits cadres apparaissent sur une cible, et le joueur dispose de quelques instants (le temps diminue au fil des niveaux) pour faire feu à l'intérieur de ce cadre. La cible explose ensuite, et le film continue.

Mais le jeu ne se limite pas au seul tir, puisque le joueur doit aussi éviter des obstacles, immeubles, pièges en allant en actionnant haut, bas, gauche ou droite lorsqu'une flèche apparaît à l'écran, et que l'opérateur vous hurle « Right !!! » ou « Go down !!! » dans les oreilles. Ces actions enrichissent le jeu et fait qu'à chaque instant il faut faire attention non seulement aux ennemis mais aussi au décor.

La réalisation est relativement bonne, l'animation est parfois très surprenante. Le style choisi pour les explosions et les gerbes de flammes prend totalement à contre-pied ce qui se fait habituellement dans le jeu vidéo. Il ne s'agit pas d'une explosion qui fait "disparaitre" l'ennemi, mais qui le transforme en gros amas de feu de très bon rendu, et provoque de ce fait de très bonne sensations. Les effets sonores sont eux aussi très bien choisis. Les musiques de la version japonaise sont tout à fait correctes, bien qu'inexistantes lors des niveaux.

Vous pouvez voir quelques vidéos tirées du jeu PlayStation, ainsi que quelques images, dont deux du mystérieux homonyme (Cobra Command) en 2D, et tout un tas de captures sur Mega-CD.

Générique d'ouverture - diaporama des niveaux

1er niveau - New York

1er niveau - les morts

10ème niveau - dernière mission