Février 2004. Cela fait maintenant plus d'un an que Openget existe. A départ, je voulais résolument que le site soit orienté «Getter Robo», avec une arborescence qui «s'ouvrirait» toujours en trois, mais vues les contraintes, je me suis ravisé à en conserver juste les couleurs. Une page est restée longtemps affichée «en construction», et n'avait jamais été faite en réalité... la voici.

GETTER ROBO

Cette série est diffusée en 1974, soit la même année que Great Mazinger, juste après Mazinger Z (1972~1973), et juste avant UFO Robo Grendizer (Goldorak, 1975~1976). Elle bénéficie donc de la grosse lancée de Mazinger pour les séries de super robots, et en tant que série « initiale », elle n'est pas comparée trop directement aux autres. On a beaucoup reproché par exemple à Great Mazinger d'être moins bien que Mazinger Z, et à Grendizer de reléguer Koji Kabuto au rang de second rôle.

L'action se déroule au Japon, dans les années 70. Une étrange armée d'hommes-lézards sort des profondeurs de la Terre et commence à tout détruire au moyen d'énormes monstres moitié-dinosaures, moitié-robots : les Mechasaurus. Un prototype de robot d'exploration lunaire est détruit pendant le premier assaut. Le Professeur Saotome, qui dirige le centre de recherches, voit mourir son fils, pilote du robot. Non loin du centre se trouve une école un peu particulière, avec des élèves parfois très doués. Ryo, Hayato et Musashi deviennent alors les nouveaux pilotes du Getter Robo.

La particularité du Getter Robo est qu'il est en fait composé de 3 aéronefs :

Eagle, piloté par Ryo

Jaguar, piloté par Hayato

Bear, piloté par Musashi

Ces trois engins volants s'assemblent de trois façons, qui donnent trois robots différents :

Eagle + Jaguar + Bear = Getter One

Jaguar + Bear + Eagle = Getter Two

Bear + Eagle + Jaguar = Getter Three


Le Getter One est le robot le plus connu, et c'est Ryo qui le pilote. Il est terrestre ou aérien, il se bat avec une petite hache et utilise aussi le Getter Beam, rayon d'énergie puissant qui sort de son ventre. Ce détail est important puisque dans la culture japonaise, c'est le ventre qui abrite « la vie », contrairement à l'occident qui la situe soit dans le coeur, soit dans le cerveau. Mazinger Z, lui, en plus d'être atomique, avait son poste de pilotage dans la tête, et l'essentiel de ses armes proviennent des « muscles », du moins pour les armes les plus puissantes (poitrine, bras). C'est une grande différence dans le principe. En termes de poids et taille, le Getter One mesure 38 mètres pour 220 tonnes.


Le Getter Two est piloté par Hayato. Il est essentiellement terrestre, plus fin et plus rapide, et peut aussi creuser dans le sol avec son arme principale, le Getter Drill, genre de foreuse sur son bras. Son autre bras est une pince dentés. Ce robot est le plus rapide, mais aussi le plus fragile.


Le Getter Three, piloté par Musashi, est aquatique, c'est aussi le seul à ne pas avoir de pieds. Toute sa force est concentrée dans le haut du corps. Il peut ainsi créer des tourbillons pour propulser ses ennemis dans les airs. Il dispose enfin de deux gros missiles sur les épaules. Ici encore, le style japonais est de mise, puisque le héros porte un sabre de samouraï dans le dos (comme les pilotes de la seconde guerre mondiale) et porte le nom d'un très célèbre samouraï.


Alors que la série aurait pu tourner essentiellement autour du robot et de ses particularités, les épisodes ont tendance à s'attarder davantage sur les personnages et leurs vies privées. Chacun d'eux a un rôle précis, relativement facile à cerner :

Ryo est le héros. Il est par conséquent idéal, n'a pas d'excès de comportement, et est toujours là quand on a besoin de lui. En début de série, il est sujet au vertige lors du pilotage du Getter, mais s'impose immédiatement un entraînement très dur pour vaincre son handicap. Le Professeur Saotome le remarque lors d'un tournoi d'arts martiaux où Ryo élimine tous ses adversaires sans difficulté, suivant les traces de son père, lui aussi expert en la matière.


Hayato est le rival de Ryo dans la catégorie du « plus fort » de la série. Bien qu'il n'y ait aucun doute sur l'identité du vrai héros, Hayato se révèle ponctuellement tout aussi efficace et puissant, mais plus secret. C'est un homme froid, peu bavard et distant. Il ne se gène pas non plus pour se moquer des plus faibles, comme Musashi, lorsqu'ils sont dans l'embarras. Il laisse échapper de temps en temps quelques informations personnelles, rappelant que sous son masque se cache un être sensible. Il représente néanmoins l'allié dont a besoin mais que l'on a pas nécessairement envie de côtoyer.


Musashi est le personnage le plus intéressant, car justement il est très « humain » : il est peureux, impulsif, faillible, et ne sait pas piloter son appareil au début (alors que les autres ont l'air d'avoir fait ça toute leur vie). Il est aussi le plus infantile, ce qui le rapproche du public de la série : les enfants, qui peuvent, au milieu des héros qu'ils admirent, s'identifier facilement à un personnage qui leur ressemble. De plus, son costume est résolument un déguisement, puisque fait de bric et de broc, à l'inverse de Ryô et Hayato qui ont combinaison et casques assortis. On voit tour à tour Musashi face à sa peur des reptiles, apprendre à faire du vélo, et convoiter en secret Michiru qui bien sûr n'a d'yeux que pour les deux autres pilotes virils.


Michiru est la fille du Professeur Saotome. Elle assiste à la mort de son frère, pilote expérimental sur le Getter Robo, et est, tout comme Sayaka dans Mazinger Z, pilote d'un faiblard appareil de reconnaissance.


Le Professeur Saotome a conçu le Getter Robo, initialement pour la recherche lunaire (nous sommes en 74, et Neil Amstrong n'a mis le pied sur la lune que cinq années auparavant). Son look négligé dépeint immédiatement son caractère : seul le travail compte : les sandales de bois pour le côté japonais, la blouse blanche pour faire scientifique, et la cravate rouge à pois pour le mauvais goût. Il perd son fils aîné au début du premier épisode.


La formule de séparation pour les robots, ce qui leur permet de revenir à la forme des trois aéronefs, est «Open Get». Cette séparation est aussi utilisée pour l'esquive. A l'inverse, la formule d'assemblage est «Change Getter One, Switch On» pour le Getter One, «Change Getter Two, Switch On» pour le Getter Two, et ainsi de suite.


Getter Robo © Go Nagai / Ken Ishikawa / Dynamic Pro

La série a été diffusée du 4 avril 1974 au 8 mai 1975 - 51 épisodes.